Les retraités se feront entendre :

le Jeudi 15 Mars contre la hausse de la CSG, pour la défense du pouvoir d’achat et pour la défense des EHPAD

–        le Jeudi 22 Mars, pour la journée de grève et manifestations en défense des services publics et de la fonction publique

            Les 9 Organisations nationales de retraités mesurent chaque jour la stupeur des retraités devant la hausse de 1,7 point (soit 25% de hausse) de la CSG qui vient de s’appliquer au versement de leurs pensions.[…]

TractFO_16022018_Communique_ NON_CSG

Communiqué Fédéral : Loi travail

14-juin

Le 14 juin 1 Million à Paris !!

UNE DEFERLANTE DANS TOUT LE PAYS
Un succès qui en appelle d’autres

Pour l’aboutissement de nos revendications et LE RETRAIT de la Loi travail !

Malgré les prévisions pessimistes de nos gouvernants, la manifestation de ce jour est un succès !! Continuer la lecture de Communiqué Fédéral : Loi travail

une ministre s’en va, une autre arrive, les revendications restent

Les fonctionnaires ont fait entendre leurs revendications le 26 janvier à l’appel des syndicats FO, CGT et Solidaires. 150 000 ont manifesté dans toute la France. A Paris, ils étaient plus de 15 000.

 FO et les deux autres organisations de fonctionnaires à l’initiative de la journée de grève et de manifestations du 26 janvier (CGT et Solidaires) se sont réunies le 10 février pour affiner la suite de leur plan de bataille. Cette fois, la FSU et la FAFPT (autonomes) étaient également présentes. L’ensemble des fédérations devrait annoncer une nouvelle mobilisation dans le courant de la semaine prochaine.

 Le ministère de la Fonction publique n’a toujours pas confirmé la date exacte de la négociation salariale annoncée par la ministre Maryse Lebranchu. De plus, cette dernière a dû laisser sa place ce 11 février à Mme Annick Girardin pour cause de remaniement ministériel.

 Nouvelle mobilisation en vue…

Dans ce contexte incertain, les syndicats de fonctionnaires n’en restent pas moins campés sur leurs positions. Pour FO, les revendications demeurent entières, notamment celle d’une augmentation générale de 8% au minimum afin de rattraper la perte de pouvoir d’achat due au gel du point d’indice depuis 2010. La question de l’arrêt des suppressions d’effectifs ainsi que la contestation du bien fondé et l’appel en conséquence au retrait des réformes (territoriale, loi santé, réforme du collège…) à l’origine également du mécontentement et de la mobilisation sont également toujours là !

 Le jour de la négociation, et plus si besoin

Les organisations syndicales devraient lancer un appel à des rassemblements sur l’ensemble du territoire pour le jour de l’ouverture de la négociation salariale, dès qu’elles en connaîtront la date exacte. Elles n’excluent pas, si les annonces gouvernementales se révélaient ne pas être à la hauteur des attentes, de lancer un nouvel appel à la grève.

 Edito d’Evelyne Salamero

FORCE OUVRIERE – Paris

Hong Kong : appel à la solidarité internationale

La HKCTU, la confédération syndicale de l’ancienne colonie britannique rétrocédée à la Chine en 1997, lance une pétition :

« Arrêtez la répression du mouvement démocratique à Hong Kong »

http://force-ouvriere.us6.list-manage.com/track/click?u=fc21007a48f4d7ba23a7bf0b1&id=be650722c8&e=214d40aeab

Le 29 septembre, des travailleurs de Hong Kong de nombreux secteurs ont répondu à l’appel à la grève de la centrale syndicale HKCTU pour soutenir la réforme démocratique, alors que les forces de sécurité continuaient de réprimer violemment les manifestations pacifiques organisées par les étudiants.

Les étudiants en grève sont largement soutenus par le syndicat des enseignants de Hong Kong. Quelque 500 universitaires ont signé une déclaration de soutien.

Sharan Burrow, la Secrétaire générale de la CSI (Confédération syndicale internationale), a déclaré : « Le projet de la Chine de permettre à quelques milliardaires de choisir qui va gouverner Hong Kong est contraire à la démocratie et aux engagements pris par la Chine en 1997 pour l’avenir de Hong Kong.

Ce projet renforcera un système féodal corrompu dans lequel les oligarques détiennent le pouvoir absolu, tandis que les travailleurs sont pris en étau entre le coût de la vie extrêmement élevé et la cupidité éhontée d’une petite élite omnipotente.

Nous appelons les autorités chinoises à ouvrir la discussion avec les citoyens de Hong Kong sur le respect du droit démocratique des habitants à décider des personnes qui peuvent se présenter aux élections. »

Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées et autour de quatre-vingts ont été arrêtées lorsque la police est intervenue dans des sit-in pacifiques, armée de matraques et de gaz lacrymogènes. Des dizaines de milliers de citoyens ont rejoint les manifestations pendant le week-end dernier.

Les manifestants appellent à la démission du chef de l’exécutif de Hong Kong, Leung Chun-ying, et demandent au Conseil législatif de rejeter le projet annoncé par les autorités de Beijing, le 31 août, de n’accepter que des candidats « approuvés » pour se présenter aux hautes fonctions.

« La CSI soutient pleinement le mouvement syndical de Hong Kong qui demande de la démocratie et de la justice sociale, et fera tout ce qui est en son pouvoir pour défendre cette cause légitime », ajoute Sharan Burrow.

 

Confédération Européene des Syndicats : Action syndicale les 13 et 14 Mars 2013

Confédération Européenne des Syndicats :

ACTION SYNDICALE EUROPÉENNE LES 13 ET 14 MARS

 À la veille du Sommet européen des 14 et 15 mars, la Confédération européenne des syndicats (CES) organise une action syndicale européenne les 13 et 14 mars contre l’austérité et pour l’emploi des jeunes.

 

[important]L’austérité ne marche pas.[/important]

 

Elle a un effet récessif sur l’économie et appauvrit les citoyens les plus vulnérables.

Seul un changement de gouvernance économique et politique peut améliorer l’emploi et croissance.

Il est urgent de changer de cap. L’Union doit avoir une dimension sociale forte.

C’est pourquoi, la CES organise une action syndicale européenne les 13 & 14 mars 2013, à la veille du Sommet européen.

Une des priorités de l’action sera accordée aux jeunes qui paient le prix fort de la crise et de l’austérité.

Les jeunes sont davantage exposés au chômage.

L’explosion du chômage et l’augmentation de la précarité des jeunes Européens créent une situation insupportable.

L’équilibre de la société européenne est ébranlé.

Seul un changement de gouvernance économique et politique peut améliorer l’emploi et la formation des jeunes.

En décembre 2012, 5,7 millions de jeunes de moins de 25 ans étaient sans emploi dans l’Union européenne, dont 3,6 millions dans la zone euro.

«Investir» dans la jeunesse est indispensable pour garantir aux jeunes une bonne formation et des emplois de qualité.

[important]

Le 13 mars, des actions décentralisées auront lieu en Europe.

Le 14 mars, un rassemblement syndical européen aura lieu à Bruxelles dans le quartier européen de 14 heures à 17 heures.

[/important]

Plus d’informations seront disponibles sur le site de la CES: www.etuc.org.

Une délégation Force ouvrière, conduite par le secrétaire général de la Confédération participera au rassemblement à Bruxelles le 14 mars.

CARTE DES MANIFESTATIONS ET RASSEMBLEMENTS FO

Le 5 mars prochain, veille de la présentation du projet de loi en Conseil des ministres. Un appel commun à des rassemblements, manifestations et arrêts de travail, spécifiquement contre cet ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL (ANI) et sa transposition, a été lancé le 8 février par les deux grandes confédérations non signataires, la CGT et Force Ouvrière.

[important]RDV à 10H30 PLACE JEANNE D’ARC A TOULOUSE OU à 9H30 A LA PERMANCENCE SYNDICALE[/important]