Centre de vaccination CD31 : Au CD31 aussi, les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent…

Le Syndicat FOCD31 a interpellé ce jour Monsieur le DGS concernant la rémunération des heures effectuées par les collègues de Catégorie A (médecins, infirmiers, etc.) sur les 2 Centres de vaccinations Montastruc la Conseillère et Villefranche de Lauraguais.

 
Monsieur le DGS, qui avait lui-même communiqué à tous les agents que « les heures pourraient être payées ou récupérées » revient sur ses écrits.

 
Les heures ne seront pas payées car il ne sait pas comment rémunérer ces heures supplémentaires.
Il se justifie en citant « le statut de la catégorie A » et précise même sa pensée : « les catégories A doivent connaitre les règles statutaires sinon ne sont pas des Catégories A ! », propos tenus par le DGS, et dont nous lui laisserons la responsabilité.[…]

Heures travaillées OUI, heures rémunérées NON

Le Syndicat FOCD31 est interpellé par plusieurs professionnels de santé concernant la rémunération des heures effectuées le week-end end sur les centres de vaccinations de Montrastruc la Conseillère et de Villefranche de Lauraguais.

En date du 2 Avril 2021 à 17h29, Monsieur le DGS a communiqué à tout le personnel sur : « Renforcement des nouveaux centres de vaccination de la Haute-Garonne- recensement des agent.e.s volontaires  ». Il mentionnait que « Les heures d’engagement pourront être récupérées ou payées en heures supplémentaires, au choix de chacun.e. »

Depuis quelques semaines, nos collègues se mobilisent le week-end pour aller vacciner.

Le positionnement de la RH est de ne pas rémunérer les heures effectuées par les agents de catégories A (infirmiers, médecins etc.) mais de les récupérer.

Pour le Syndicat FOCD31 c’est inadmissible !!

la suite :

Alerte sur la situation des infirmières puéricultrices

Intersyndicale CD31 :FO-UNSA-CGT-CFDT-SUD

Nos Organisations Syndicales ont souhaité par le courrier joint, vous alerter sur les conditions de travail des Infirmières Puéricultrices, ainsi que sur la dégradation du service rendu aux familles.

Une large majorité de ces professionnelles avaient signé le 1er courrier adressé au Président du CD 31 (cf pièce 1). Mais la réponse du Directeur Général des Services n’a apporté aucune proposition concrète à leur problématique, voire même, a mis en exergue la méconnaissance de ce métier (cf pièce 2).

Les Infirmières Puéricultrices exercent leur métier dans différents services de l’Action Sociale. Leur rôle est indispensable pour la protection et la sécurité des enfants de moins de 6 ans (cf pièce 3).

Par cette interpellation, nous espérons vous sensibiliser à la réalité professionnelle de ces personnels et vous encourageons à échanger avec les infirmières puéricultrices de vos cantons.

Lire la suite dans les documents ci dessous :