[AssFam] Le Rassemblement du 7 mai 2013 : une réussite !

Le rassemblement du 7 mai 2013 des Assistants Familiaux, sur le parvis du Conseil Général a été une réussite !!! : 40,8% de participation !!

FO et l’AAFFA31 restent mobilisés pour que la présomption d’innocence ne soit pas bafouée !

 

Retrouvez toutes les autres photos du rassemblement en cliquant sur le bouton ci-dessous… Continuer la lecture de [AssFam] Le Rassemblement du 7 mai 2013 : une réussite !

Droit syndical des ASSFAM

L’article L.422-2 du Code de l’action sociale et des familles précise que le droit syndical est reconnu aux assistants familiaux.

L’article L 423-15 du même code ajoute que lorsque l’assistant familial exerce un mandat de délégué syndical, de représentant syndical ou de représentant du personnel, l’employeur organise et finance, le cas échéant, l’accueil des enfants qui lui sont habituellement confiés pendant les temps correspondant à l’exercice de cette fonction

Le Code de l’action sociale et des familles leur reconnaît donc la possibilité de s’absenter pour l’exercice d’activités syndicales et donc le bénéfice d’heures de décharges d’activité de service.

Rassemblement du 7 mai 2013 FO / AAFFA31 : premier bilan …

ON CONTINUE, ON NE LACHE RIEN !

L’Association des assistants familiaux et des familles d’accueil de la Haute-Garonne (AAFFA31) et le syndicat Force Ouvrière du Conseil Général de la Haute-Garonne vous remercient d’avoir répondu aussi nombreux au rassemblement du 7 mai 2013 concernant la présomption d’innocence.

 Ils déplorent l’attitude de l’administration qui voulait recevoir les syndicats ensemble alors que, jusqu’à hier, lundi, les entretiens étaient « individuels ». C’est la confirmation que notre collectivité pratique un dialogue social à géométrie variable.

L’AAFFA31 et FO travaillent depuis de longs mois sur le problème de la présomption d’innocence.

Ils sont à l’origine de ce mouvement.

Cliquez sur l'image pour retrouver le texte intégral
Cliquez sur l'image pour retrouver le texte intégral

… et pour faire passer le message, un courrier est adressé au Président du Conseil Général :


 Monsieur le Président,

Nous vous informons de notre révolte par rapport à ce qui s’est passé aujourd’hui dans le cadre des discussions sur la présomption d’innocence pour les assistants familiaux agréés par le département.

 Contrairement à ce qui a été dit, il n’y a pas de division syndicale, il n’y a qu’un irrespect de notre Administration.

 Nous avons réuni plus de 200 professionnels sur le parvis de notre collectivité, tous animés par une profonde inquiétude et dans l’attente de réponses à leurs questions.

Depuis plusieurs mois, nous travaillons sur ce sujet. Nous vous avons d’ailleurs déjà adressé des courriers, le dernier en date du 23 avril 2013 pour lequel nous n’avons toujours pas de réponse.

[…]

Cliquez sur l'image pour obtenir le texte intégral
Cliquez sur l'image pour obtenir le texte intégral